GHETTOS BLANCS

Mai 2010 - Afrique du Sud

Ces nouveaux ghettos de pauvres, où vivraient environ 500 000 Blancs en Afrique du Sud (10 % de la population blanche), pour certains, avec moins d’un euro par jour, selon les estimations des associations. Loin malgré tout des 50% de la population noire sous le seuil de pauvreté. Ces Afrikaners, descendants des colons du 17ème siècle, souffrent de ce radical changement social, qu’ils n’hésitent pas à qualifier d’« apartheid à l’envers ». Jusqu’en 1994, ils bénéficiaient en effet de postes privilégiés et de logements sociaux, pour les plus défavorisés. Si les partis ou associations nationalistes blancs affirment aujourd’hui que la faute revient à la mise en place du BEE (Black Economic Empowerment), dispositif de discrimination positive à l’embauche qui favorise l’emploi et la formation des populations « autrefois discriminées », d’autres parlent d’une mondialisation qui laisse sur le carreau les Blancs les moins éduqués. texte David Breger

Jami-Lee Kühn, 6 ans, dans le camp de Ruyterwacht Bradley Kühn, 13 ans La famille Kühn, chez eux dans le camp de Ruyterwacht Zoe Kühn, 15 ans Karen Kühn, 3 ans Bradley répare un vélo qu'il essayera de revendre Bridgette Kühn, 38 Hester, 36 ans et son neveu Hennie, 15 ans Russel, 38 ans, et sa femme Theresa, posent avec leur nouveau né de 3 jours, Piccaso Du fait de la mixité de leur couple, ils vivent une situation d'exclusion encore plus grande Camp de Coronation Park, un squat de 200 personnes composé de maison en bois, de tentes et de caravanes, près de Johannesburg Robert, qui a perdu sa femme l'année dernière, est aidé par sa mère qui est venu vivre sur le camp pour garder sa fille. Pour survivre, il fait la manche aux feux rouges Johnny, 48 ans, un ancien jockey, désormais vendeur de journaux à la criée, pose avec la photo de l'un de ses succès devant sa maison dans le Camp de Coronation Park Donovan, 24 ans, et Anna, 20 ans, posent devant leur tente. Après plusieurs tentatives manquées, ils espèrent toujours quitter le camp rapidement Niche de Jacob Zuma, un des nombreux chiens du camp de Coronation Park Des enseignants volontaires apportent un soutien scolaire aux enfants du camp