REFUGIES LIBYENS

Février/Mars 2011 - Ras Jdir

Quand le conflit libyen a éclaté, en février 2011, de nombreux travailleurs immigrés se sont retrouvés livrés à eux-mêmes. Des milliers d’entre eux ont fui la Libye par la frontière tunisienne au poste de Ras Jdir pour échapper aux violences qui sévissent dans tout le pays. Un camp de réfugiés sera installé en plein désert pour les accueillir, en direction de la ville de Ben Gardane, située à 20 km à l’ouest. Une longue attente pour certains avant qu’ils ne parviennent à attraper un bus, un avion ou un bateau, afin de rentrer chez soi. La Libye connaissait une forte immigration avant le conflit. Ces réfugiés viennent du monde entier, ils sont Tunisiens, Egyptiens ou Bangladais, mais tous ne recevront pas de l’aide pour rentrer dans leurs pays.